Traversée du Canada en stop, le bilan

Catégories Canada, CARNETS DE VOYAGE

Il y a quelques temps, nous avons quitté Montréal avec Nico, Alice et Clément (deux incroyables amis !) pour 5 semaines d’aventure au travers du Canada. Le but ? Rejoindre Vancouver et découvrir du pays.

Depuis plusieurs mois, le projet commençait à prendre forme dans nos têtes. Le Canada est un pays si vaste et tellement plein de contrastes que nous trouvions dommage de ne pas le découvrir au travers de la route. Nous voulions le visiter au max, voir ses différences et ses ressemblances, et apprendre de sa population. D’autant plus que cette année était la dernière de Clément a Montréal puisqu’il rentre en France début juillet. L’occasion était trop belle !

1
La préparation 

Et l’idée la plus folle dans tout ça ? Nous avons prit le pari de faire cette traversée au moyen de l’auto-stop. Après quelques témoignages confortant notre choix et surtout … après s’être intéressés au prix des transports (location de voiture, train, bus ou même covoit’), nous n’avons plus hésité longtemps !

Et puis le soir, ce sera dodo sous la tente, là où on pourra, sauf dans les villes !

Quelques réunions plus tard, le trajet approximativement tracé (un prochain article sur notre itinéraire et mes endroits coups de coeur arrivera très prochainement), et nous nous sommes lancés dans l’aventure ! Le seul vrai impératif était Seattle 5 semaines plus tard, d’où nous devions décoller pour retourner à Montréal.

7

Nous avons également prévu  d’essayer de rejoindre Calgary en moins de 2 semaines. En effet, le plan était, dans les Rocheuses, de louer une voiture le temps d’une semaine, histoire d’être complètement libres et autonomes pour découvrir tout ce qu’il y avait a découvrir dans le coin.

Finalement, nous avons bien fait de ne pas prévoir de planning plus précis puisque nous avons pas mal changé d’idées au fur et à mesure … notamment dans la première partie de notre aventure, à cause de la pluie !

5
Des galères …

Quelques galères se sont accumulées … la pluie, c’est sûrement le pire quand tu fais du stop ! Attendre trempé quand tu sais que les voitures s’arrêterons forcément moins, monter ou défaire  ta tente sous la pluie, c’est indéniablement moins fun … Et il a quand même plu !

Le plus frustrant a sans doute été pour nous l’attente … puisque Nico et moi avons bien attendu ! C’était frustrant au troisième soir de ne pas avoir réussi à retrouver Alice et Clément devant. C’était encore plus frustrant de les avoir perdus presque une semaine, entre Thunder Bay et Calgary. Les petits veinards avaient réussi à dénicher un truck qui a relier les 2 villes en 2 jours, quand nous avons enchaîné les voitures. Avec une durée moyenne d’attente d’environ 1h avant d’être prit (quand les autres auto-stoppeurs que nous avons rencontrés attendait plutôt 20 min en moyenne), on en avait vite marre !

8

Enfin, cette année a été placée sous le signe de la pluie au Canada, et nous avons donc dû faire face à des contretemps. Des parties de routes se sont carrément écroulées, ce qui nous a obligé a des détours et des attentes phénoménales … un peu plus et on se croyait en Amérique latine !

Et des moments inoubliables 

Mais on oublie vite tout ça quand on vit le reste ! Retrouver Alice et Clément après ces 5 jours sans eux a été un vrai soulagement, c’était la fête pendant 2 jours !

Rencontrer des gens extraordinaires au travers de l’aventure qui ont prit le temps de nous emmener, de discuter, de nous apprendre sur leur vie … et qui ont essayé de nous aider du mieux qu’ils pouvaient … Ce sont tout autant de souvenirs inoubliables qui nous font (un peu !) oublier les longues heures d’attentes au bord de la route.

Traverser des paysages à couper le souffle aide également bien à oublier les galères. Des paysages arides du Parc des dinosaures aux incroyables Rocheuses, ses lacs bleus turquoises, ses montagnes enneigées, sa faune inimaginable  (nous avons croisé des grizzlis, ours noirs, caribous … et même un lynx !), en passant par la nature sauvage du bord du Pacifique sur l’île de Vancouver … les souvenirs s’accumulent !

3
4
Bilan 

Au total, ce sont à peu près 5 000 kilomètres de parcourus, quasi uniquement en stop (nous avons un peu triché en prenant un bus de nuit sur la fin, par manque de temps !), 6 provinces : le Québec, l’Ontario, le Manitoba, le Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique … et près de 50 voitures empruntées ! Je vous l’ai dit, ça en fait des rencontres !

2

Finalement, on se rend compte que 5 semaines n’étaient carrément pas suffisantes ! De quoi faire une petite sélection de nos endroits coups de coeur, pour y retourner et mieux les explorer la prochaine fois.

0 commentaire sur “Traversée du Canada en stop, le bilan

  1. C’est beau la jeunesse quand elle ose !! Merci pour ces belles photos . Cela permet de voyager un peu avec toi…
    Bravo et j’espère qu’il y aura une suite!!

Laisser un commentaire