Siquijor, petit bijou des Philippines

Catégories CARNETS DE VOYAGE, Philippines

Siquijor a été la première île des Philippines que nous avons visité. Une première mise en bouche incroyable entre plages paradisiaques et eaux turquoises, petits villages typiques, cascades en tout genre et une population hyper accueillante, la petite île des Visayas vaut carrément le détour !

Le cadre est paradisiaque, enchanteur, le calme règne. En gros, vous ne venez pas ici pour sortir et faire la fête. En mai, nous n’y avons croisés que très peu de touristes, mais vraiment vraiment très peu. Pour vous dire, nous étions les seules dans le resort (qui affiche cependant très souvent complet en haute saison) ! Un retour aux sources et un dépaysement garanti vous attendent !

coucher de soleil de la plage du resort, Siquijor


culture (2)

Siquijor est surnommée l’île aux sorcières. Il paraîtrait en effet que certaines d’entre elles vivent ici, ainsi que des magiciens et autres guérisseurs. Beaucoup de Philippins n’osent pas s’aventurer ici en raison de la réputation de Siquijor, mais les habitants de l’île n’ont pas l’air plus effrayés que ça. Et moi je dois bien avouer que si elles sont bien là, elles doivent être sympas car une atmosphère très apaisante règne sur l’île.

conseil

L’île de Siquijor n’est vraiment pas très grande. Nous avons choisi de louer des scooter pour en faire le tour et nous ne regrettons absolument pas notre choix ! Les routes sont très praticables et il n’y a pas énormément de circulation. En plus, vous disposez d’une liberté totale ! Comptez environ 5€ la journée de location pour un scooter automatique.

S’y rendre

iconmonstr-car-2-240

Les Philippines étant parsemées sur une multitude de petites îles très éparpillées, il faut des jours pour pouvoir rejoindre Siquijor uniquement par la mer et la terre. Nous avons choisi de prendre l’avion. Pour cela, différentes options s’offre à vous . Perso, nous avons voyagé avec la Compagnie Cebu Pacific entre Manille et Dumaguete (Siquijor ne possède pas d’aéroport) et ça a très bien été. Une heure et demie et une cinquantaine d’euros plus tard, on y allait.

De là, nous avons enchaîné avec le Ferry de la Compagnie Montenegro. N’hésitez pas à demander le prix étudiant pour avoir une réduc’ de 20% (une preuve est requise). Ici aussi, il faut compter une heure et demie, pour 110 pisos (1€80 environ).

la vue du vol entre Manille à Dumagete


Siquijor, une petite île à découvrir

Nous avons choisi de faire le tour de l’île en 2 jours histoire de ne pas nous presser et de prendre le temps de profiter de cette merveille. Tout au long de la route, nous parcourons des paysages inoubliables … Des plages, de l’eau plus bleue que bleue, plus transparente que transparente, de la mangrove, des villages typiques ou des villages un peu plus grand, des champs, de la jungle, des buffles … Bref, on est fans !

En s'éloignant des routes principales, petite maison typique



Jour 1 : premières découvertes de Siquijor

Salagdoong beach

Hop, c’est parti ! Ce matin, nous choisissons pour notre premier arrêt la plage de Salagdoong. Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre, à part voir une plage paradisiaque comme j’en ai vue sur toutes les photos des Philippines parcourues. Finalement, il s’avère que c’est plus une plage aménagée qu’une plage toute naturelle. Mais, surprise, il n’y a quasiment que des locaux venus profiter du lieu autour de gros pique-niques et des différents stands, à part quelques touristes croisés. On devine les vestiges d’un ancien parc aquatique … ne vous attendez donc pas à retrouver ici une plage paradisiaque, mais plutôt du béton, ce qui m’a quelque peu déçue !

Par contre, si vous êtes adeptes de plongeons en tout genre, l’endroit est fait pour vous ! Solène a testé le saut de 3m, entourée de pleins d’enfants et de jeunes Philippins, pour ma part, j’ai trouvé un petit rocher qui surplombait la mer d’au moins 1 mètre, et c’était déjà bien suffisant ! Haha

Pour résumer : Salagdoong c’est cool pour profiter d’une ambiance locale comme jamais, mais pas forcément d’une super plage calme et paradisiaque.

L’entrée à la plage est payante ! Je ne sais plus quel prix aberrant était demandé à l’entrée, mais Solène étant une négociatrice hors-paire, nous avons finalement payés 50 PHP (0,85€) pour 2 entrées et les frais de parking.

Cambugahay Falls, les fameuses cascades de Siquijor

Après une petite pause pour déjeuner à Lazi, direction les Cambugahay falls. Il s’agit certainement des cascades les plus connues de l’île, et pour cause, elles sont relativement impressionnantes ! Non pas par la hauteur, mais plutôt par la largeur, et le bleu turquoise complètement irréel de l’eau. Je suis plutôt surprise parce que, là encore, je m’attendais à croiser des centaines de milliers de touristes (non non, je n’exagère pas!) et finalement, nous sommes presque seules au milieu des locaux venus se rafraîchir (parce que oui, l’eau est plutôt fraîche, même si dire froide serait quelque peu exagéré).

Après nous être baignées dans un petit coin, nous parcourons les différents niveaux. Après le 3ème, impossible de longer la rivière et de continuer dans la jungle, la suite du parcours étant « interdite aux touristes ».

les cascades de Cambugahay
Cambugahay

Au parking, certains personnes disant travailler là viennent nous annoncer que le stationnement serait payant … Surprenant, car nous n’avions vu aucune information de telle pendant nos recherches. Alors petite technique spéciale que vous pourrez réessayer sans modération à chaque endroit où cela vous arrivera, nous leur avons gentiment dit que nous payerons au retour (oui, parce qu’à peine garé, quelqu’un vous sautera dessus !) … et finalement presque à chaque fois, en revenant, il n’y avait plus personne pour nous demander quoi que ce soit.

Cambugahay


Locong Falls

Cette fois, on quitte les routes principales pour s’enfoncer dans d’autres beaucoup moins fréquentées. Le cadre est génial, on rencontre des petites maisons sur pilotis qui parsèment les champs, avant de finalement tomber sur le village et le petit chemin qui mène, à pied, vers la cascade.

Le village est tout cute, avec des poules de partout, des chiots et toutes sortes d’animaux. On devine même une petite école en plein air avec des troncs qui font office de bancs, et des posters de mathématiques accrochés à même la petite cabane en paille. Puis, nous nous enfonçons dans la forêt avec une petite marche de 15-20 minutes, avant d’arriver aux bassins d’eau. L’endroit est beaucoup plus petit, les chutes d’eau ne sont pas très impressionnantes mais ça ne manque vraiment pas de charme. Et en plus, sachez qu’il n’y a quasi personne et ça, c’est le luxe !

Cette fois-ci, impossible d’éviter les frais de parking malgré les négociations. Comptez 50 PHP si vraiment, mais pas plus !

En s'éloignant des routes ...


Après avoir exploré la moitié de l’île, nous prenons une route vers l’intérieure pour couper dans les terres de l’île, et ne découvrir l’autre partie que le lendemain. Et ça vaut vraiment la peine ! Les paysages sont très différents, cette fois, on n’est plus au bord de la mer mais vraiment dans la jungle et les montagnes. Impossible de s’en lasser. Nous terminons la journée au Café Larena (voir ci-dessus pour l’adresse), avant de rentrer au bercail.

Coucher de soleil, Siquijor


Deuxième journée : l’aventure continue sur Siquijor !

Aujourd’hui, nous repartons à l’exploration de l’île, mais dans l’autre sens cette fois-ci ! Et il y a encore quelques merveilles à voir, croyez-moi !

Paliton beach

La voilà la plage paradisiaque que l’on attendait ! Du sable blanc, du bleu, du transparent, des bankas … parfait pour se poser un peu et profiter du lieu … pour faire des activités de plage quoi ! Par contre, la plage n’est pas top si vous chercher à faire du snorkelling (il y a beaucoup d’algues quand on s’éloigne du bord) mais ne vous inquiétez pas, les Philippines sont remplis de lieux tous plus incroyables les uns que les autres pour ça).

La plage de Paliton


Après une petite heure à profiter comme jamais, nous reprenons la route. Notre ventre criant famine, une petite pause dans un boui-boui de San Juan s’est avéré nécessaire.

Balete Tree, l’arbre centenaire

En continuant notre tour de l’île, impossible de ne pas s’arrêter par le fameux Balete Tree, une des attractions principales de la petite Siquijor ! De nombreux mythes et légendes entourent cet arbre qui aurait entre 400 et 500 ans, et les locaux continuent parfois de venir demander une protection aux esprits de l’arbre.

Au pied de l’arbre, un petit bassin permet de profiter de la fameuse expérience « fish pedicure ». Vous savez, ce truc où vous mettez vos pieds et où les poissons en profitent pour venir manger vos peaux mortes ! C’est la première fois que j’expérimentais cela et le résultat est quelque peu … chatouillant ! En tout cas, c’est l’occasion de tester sans se ruiner.

Petit bémol, nous qui pensions que l’arbre était situé en pleine jungle, que nenni ! En fait, il est juste en bord de route, ce qui le rend assez fréquenté malheureusement. Ne vous attendez donc pas à un petit coin paumé au milieu de la nature !

Balete, l'arbre centenaire

« L’entrée » (en gros des gens qui vous demande de payer pour passer) coûte 10 PHP. Là aussi, il y aurait des frais de parking de 10 PHP à rajouter en plus, mais avec la petite technique énoncé au-dessus, vous pouvez facilement les retirer.

Lugnason Falls : le coup de coeur

Nous reprenons le scoot, direction les cascades de Lugnason ! Après avoir parcouru de petites routes, il faut s’enfoncer de quelques centaines de mètres à pied dans la jungle. Mais là, vous vous retrouver récompensés comme jamais ! L’endroit est tellement calme, paisible, on se sent en connexion entière avec la nature, la cascade … le lieu. Tout est enchanteur, un véritable moment suspendu. Pour vous dire, Lugnason ce n’est pas seulement mon coup de coeur sur Siquijor, je crois que c’est carrément THE coup de coeur de ce trip aux Philippines !

Je ne sais pas si c’est parce que nous arrivons en fin d’après-midi, mais il n’y a quasiment personne, touriste comme local, ce qui contribue certainement à cette sérénité.

Première rencontre avec Lugnason
Lugnason vu d'en bas
les cascades de Lugnason


Petit must : n’hésitez pas à prendre du temps pour longer le cours d’eau vers le haut. Il y a 12 chutes qui se suivent, représentant les signes du zodiaque. Comme quoi je vous le dis, il y a vraiment quelque chose de magique dans l’air ici !

adresses
iconmonstr-time-25-240

Le Kiwi resort, proche de Larena. Une superbe adresse où nous avons passé 3 nuits. C’est un peu à l’écart mais du coup très tranquille. Vous avez une immense plage à disposition … et le calme absolu ! En plus, le propriétaire et le personnel sont hyper sympas, et la cuisine maison est délicieuse ! 650 pisos (10,5€) le bungalow.

iconmonstr-coffee-13-240

Surtout surtout surtout, ne manquez pas leurs milkshakes (banane ou mangue), ce sont les meilleurs de la Terre garanti !

iconmonstr-coffee-13-240

Le Larena Triad Coffee shop vaut aussi le détour pour admirer les couchers de soleil Philippins (plus que magnifiques !) depuis un joli point de vue sur les alentours !

Pêcheurs à Siquijor

Plage de notre resort sur Siquijor

Laisser un commentaire