Prendre son temps ou tout voir à tout prix ?

Catégories Préparatifs, RÉFLEXIONS

C’est un peu LA grande question quand on prépare son voyage ! Malheureusement c’est vrai, on a souvent un laps de temps limité quand on part à la découverte du monde, ce qui implique de faire de choix: vu qu’on est là et qu’on ne sait pas quand on reviendra, est-ce qu’il faut faire la course et tout voir ? Ou vaut-il mieux prendre son temps et bien explorer au maximum la région dans laquelle on se trouve, pour ne pas s’éparpiller ?

Trondheim.jpg
Trondheim, Norvège. 2011

Bon, je vais vous décevoir, il n’y a évidemment pas de réponse pré-définie ! Tout dépend de vous, de vos envies, de vos possibilités … Pendant un temps, j’étais assez partisane du « tout faire à tout prix » parce que je ne savais pas quoi choisir et j’avais envie de tout voir. Mais depuis quelques temps, c’est vrai que je me suis un peu calmée et je préfère plutôt restreindre mes choix et me concentrer sur quelques régions, que j’essaie d’explorer le plus possible. Ça a été le cas notamment lors de mon dernier voyage au Pérou et en Bolivie, où j’avais prévu un emploi du temps de folie ! Deux jours après mon arrivée, j’ai décidé de le remodeler complètement et zapper plusieurs endroits comme le fameux Désert de sel d’Uyuni, pour me concentrer sur d’autres choses. Et je ne regrette absolument pas mon choix !

Petit tour d’horizon des + et des -, pour vous aider à vous décider !

parc 9
Parc de Sajama, Bolivie. 2016
S’imprégner de l’ambiance, découvrir la culture

C’est LA principale raison du « pourquoi il faut prendre son temps » lorsqu’on voyage. Voyager, c’est sûre que c’est visiter. Mais voyager c’est aussi découvrir de nouvelles cultures et populations … Et clairement, ce n’est pas en passant en vitesse que vous apprendrez beaucoup de choses sur les traditions locales ou la manière de vivre des habitants.

Le fait de prendre son temps permet de s’imprégner de l’ambiance de la région que vous visitez, de vivre au rythme de la population, de la ville … On s’attarde davantage sur des petits détails, on en apprend plus en prenant le temps de discuter et de s’intéresser aux locaux. Et qui sait, comme vous avez le temps, il est possible que ce local recontré la veille vous donne rendez-vous pour vous faire découvrir des endroits qui ne sont pas indiqués dans les guides. Ou peut-être vous invitera-t-il à s’installer avec lui prendre le thé, ou à venir partager un repas dans sa famille. Et croyez-moi, ces moments font partis à part entière du voyage. J’irais même plus loin en disant que, si vous voyagez en enchaînant visite sur visite, vous ne voyagez pas complètement car vous reviendrez en ne connaissant finalement pas grand-chose du pays, de ses traditions et de sa population. Or, qu’est-ce qu’un pays sans habitant et sans culture ? Le but du voyage est aussi de s’ouvrir n’est-ce pas !?

avis 3
Danse tranditionnelle, Taquile, Pérou. 2016
Avoir de la liberté

Si vous optez pour prendre davantage votre temps, vous aurez aussi le sentiment d’avoir plus de liberté. Déjà, parce que vous n’avez pas besoin de suivre un timing précis, parfois organisé à l’heure près. Et cela laisse plus de temps à la flexibilité : si un endroit vous plaît, vous avez les moyens d’y rester quelques jours de plus (bah oui, qui sait quand vous reviendrez alors quand on a un coup de coeur sur un endroit, c’est toujours sympa de se dire qu’on peut y rester un peu plus), si comme je l’ai dit au-dessus, vous faites de belles rencontres, vous pouvez vous donnez rendez-vous pour le soir ou le lendemain … Pas besoin donc de se presser pour prendre une photo, les pauses d’une durée illimitée sont permises pour apprécier le paysage ou le moment présent …

Qui dit avoir de la liberté dit aussi, no stress en cas d’imprévu ! Une panne de transport ou de réveil ? Une visite ou un resto qui prend plus de temps que prévu ? Pas de panique : vous avez le temps !

goerme
Réveil sous les mongolfières, Göreme, Turquie. 2013
Se reposer

Bon, je ne sais pas si c’est très recommandé de dire qu’il faut se reposer en voyage ! haha Mais quand on y pense, c’est quand même votre petit moment à vous ! Donc c’est bien sympa de se dépêcher à tout va, mais il y a des moments où il va quand même falloir penser un peu à soi et à son petit corps. Déjà prendre le temps de se remettre du décalage horaire pour profiter à fond de son aventure !

Mais c’est aussi bien agréable de prendre le temps d’une grasse matinée par-ci par-là, de prendre le temps de lire ou de dessiner, de faire une sieste sur la plage … Des petits moments agréables qui font aussi que vous en profiter ! Bah oui, parce qu’après le voyage, c’est souvent le retour direct à la vie quotidienne : le lever tôt, les journées qui n’en finissent plus, le boulot ou les études … Alors profitez donc de votre voyage pour prendre aussi le temps de se relaxer. Un peu mais pas trop j’ai dis ! 😛

Petit bémol la-dessus : j’ai aussi tendance à me dire que je me reposerai après le voyage. Je dois vous faire une confidence : ça ne marche jamais ! haha

petra
Pétra, Jordanie. 2010
Saisir l’occasion

Nous avons ici 2 choix possibles. La première, on se dit qu’on ne sais pas quand on reviendra en voyage par ici. Alors on veut en faire, en voir le plus possible, et vous avez bien raison ! Il faut profiter de la chance qu’on a pour une exploration maximum du pays. Après, il ne faut pas tomber dans l’extrême et faire comme les voyageurs chinois qui visite la France en 4 jours par exemple !

Mais saisir l’occasion, c’est aussi se dire que, tant qu’on a la chance de découvrir un endroit, on le fait à fond. Parce que, pour le coup, dans cet endroit précis, il y a de grandes chances que vous n’y reveniez sans doute jamais. Ce que je veux dire par-là, c’est que, si vous allez par exemple en Thaïlande et que vous visitez la région de Chiang Mai, il y a davantage de chances pour que, si un jour vous retournez en Thaïlande, vous ne retourniez pas dans la région de Chiang Mai, mais que vous priviligeriez une autre région. Donc, en suivant mon raisonnement, autant visiter la région de Chiang Mai à fond la fois où vous y êtes. Si vous visitez à fond la Thaïlande au pas de course dès la première fois, qu’allez-vous faire quand vous reviendrez par la suite ?

C’est ce genre de raisonnement qui a fait que j’ai annulé ce que j’avais prévu dans le désert de sel : je me suis dis que finalement, je privilégiais le Nord de la Bolivie, et quand je reviendrait, au Chili par exemple, j’en profiterai pour faire un petit tour dans le Sud de la Bolivie et donc, à Uyuni.

Dites-vous que, dans tous les cas, vous ne pourrez jamais tout voir d’un pays !

Koh Tao.jpg
Koh Tao, Thaïlande. 2012
Le temps et le budget

Autant de facteurs qu’il faut prendre en compte quand vous vous demandez s’il vaut mieux tout voir ou prendre son temps ! C’est sûre que si vous avez la chance de pouvoir voyager des mois et des mois entiers, prendre son temps est moins compliqué. À l’inverse si vous n’avez que quelques jours, je dirais qu’il n’est pas judicieux de vouloir tout voir car vous allez passer votre temps sur la route.

Le budget n’est pas à négliger non plus. Évidemment, si vous optez pour l’option « en voir le plus possible », cela implique, plus de visites, plus de transports … et inévitablement plus de budget.

route-1
Ladakh, Inde. 2012

Voilà voilà ! Maintenant que vous avez toutes les clés en main, qu’avez vous décidez ? 

Laisser un commentaire