À l’assaut des Kaluts, le désert le plus chaud du monde

Catégories CARNETS DE VOYAGE, Iran

Après en avoir prit plein les yeux à Shiraz, capitale des arts, direction la ville de Kerman, à l’est de la République islamique d’Iran. Le but ? Partir à l’assaut du plus chaud désert du monde : le Dash-e-lut et ses Kaluts. En effet, c’est dans ce désert que les satellites ont enregistré les températures les plus chaudes, allant jusqu’à 70,7 °C au sol.

Mais pourquoi donc aller me torturer dans un endroit si chaud ??? Comme si le climat n’était pas déjà assez caniculaire en Iran pendant l’été … Eh bien déjà, parce que je suis une grande fan des déserts et de ces espaces infinis … mais aussi parce que ce désert Dash-e-lut contient une zone spécifique constituée de Kaluts, d’impressionnantes formations géologiques façonnées par les vents  et qu’on ne retrouve qu’ici. Et ce sont leur découverte qui m’intéresse.

désert 2

Se rendre aux Kaluts

Il n’est pas évident de se rendre aux Kaluts par ses propres moyens, même si cela reste possible. Il n’y a pas vraiment de transports en commun qui se rende jusqu’au désert, le mieux étant donc de prendre un tour organisé depuis la grande ville la plus proche, Kerman (à environ 2h30-3h de là).

Kerman

La plupart des hôtels ou auberges de jeunesses proposent ce genre d’excursion donc pas de panique. En général, ces tours passent auparavant par la ville de Mahan, au nord-ouest de Kerman, et située sur la route du désert. La ville, petite, ne présente pas grand intérêt si ce n’est son jardin perse, magnifique, et sa mosquée. Chaque entrée est évidemment un supplément à rajouter à ton excursion. À toi de voir si tu veux l’inclure ou non dans ton tour.

Mahan
Jardins iraniens de Mahan

Le désert et la découverte des Kaluts

Après quelques heures d’un trajet dont les paysages montagneux et arides (qui me font d’ailleurs penser aux montagnes afghanes … dont la frontière n’est pas très loin) et un stop obligé pour faire des réserves d’eau, notre chauffeur quitte la route pour s’enfoncer dans le désert. Les premières Kaluts apparaissent et sont vraiment incroyables, comme des sculptures rocheuses qui parsèment  par-ci par-là l’infini ! Tout cela donne un joli rythme au paysage.

route désert

Le chauffeur arrête sa voiture, une vieille Peugeot 405 au milieu de nul part et nous annonce que nous allons partir en petite excursion d’une heure environ ! Youhou, le moment qu’on attendait tous, partir en vadrouille dans les Kaluts !! Mais toute cet enthousiasme est retombé dès le moment où j’ai ouvert la porte de la voiture. Le poids de la chaleur se fait immédiatement ressentir, et c’est sacrément lourd. On fait tout de suite moins les malins … Le chauffeur-guide nous apprend qu’il fait encore près de 47°C malgré qu’il soit déjà près de 17h30.

désert 5
désert

Ni une, ni deux, c’est parti pour une marche d’1h30 à travers les formations des Kaluts. Le lieu est plus que magique avec toutes ces formes qui nous entourent, donnant l’impression que nous sommes sur une autre planète. Heureusement que l’endroit est incroyable, parce qu’il n’est pas évident d’avancer sous cette chaleur, et dans le sable qui ralentit nos pas. Et qui plus est, passé un certain moment, le guide nous demande de presser le pas si on ne veut pas louper le coucher de soleil !

Les couleurs commencent doucement a changé, donnant au sable et aux Kaluts une teinte orangée de plus en plus intense. Nous finissons par grimper en haut d’un de ces derniers, pour admirer le soleil se coucher à l’horizon. Un moment inoubliable ! Tout comme la suite de l’excursion, puisque notre guide nous emmène à un autre spot d’où nous pourrons admirer le ciel étoilé. Nous nous allongeons dans le sable encore bien chaud de la journée, nous regardons les étoiles s’allumer une à une, puis la voie lactée se dessiner… je suis en plein rêve au milieu du désert iranien.

désert 4
désert 3

Et puis, il a fallu doucement sortir de ce moment … pour terminer cette magnifique expérience, le guide nous emmène pour une dîner typique dans une famille iranienne. Nous rentrons a Kerman a presque minuit, la tête remplie de souvenirs et de magie. Une aventure que je vous recommande a 1000% si tu as l’occasion d’aller en Iran !

désert 1

Après Kerman, je prends la direction de Yazd qui va se révélér exactement telle que j’imaginais les villes des contes des mille et unes nuits.


adresses
iconmonstr-time-25-240

Jalal Guesthouse : le propriétaire possède une annexe à 2 pas du centre-ville et de ses souks. Celle ci à un très bon rapport qualité/prix. Il faut compter environ 12€ (15$CA) pour une nuit en dortoir. Le personnel est très sympathique et serviable, petit-déjeuner inclus. Quand j’y suis allée en juillet 2017, l’annexe avait à peine ouvert donc l’adresse est toute nouvelle.

iconmonstr-car-2-240

Je suis passée par cette adresse pour réserver mon tour. Le guide était très intéressant et parlait un anglais impeccable. Les prix sont relativement honnête : il faut compter environ 50€ la journée et le guide, transport et dîner inclus. Les visites supplémentaires (notamment dans la ville de Mahan) et le déjeuner ne sont par contre, pas compris. On quitte la ville au matin et on rentre dans la nuit.

Laisser un commentaire