Islande en hiver : conseils en vrac

Catégories AVIS ET CONSEILS, Islande

Organiser un voyage en Islande n’est pas toujours des plus facile, surtout en hiver. Comment se déplacer aisément pour découvrir le mieux possible cette magnifique île ? Comment essayer de faire quelques économies dans un des pays les plus chers du monde ? Voici quelques petits trucs en vrac pour essayer de vous aider au mieux dans votre préparation !

Comment découvrir l’Islande en hiver ?

La location de voiture s’avère un bon plan pour être libre de ses mouvements, surtout en hiver qui est la basse saison touristique en Islande, et où les bus circulent de manière moins assidus qu’en été. Il faut savoir que la plupart des sites intéressants sont un peu situés « au milieu de nul part », la voiture permet alors d’aller dans tous les recoins cochés au préalable et surtout, d’y rester le temps qu’on veut !!

Faut-t-il nécessairement louer un 4×4 ?

OUI. En janvier/février, le choix du 4×4 s’est avéré carrément utile ! Aux vues de la météo, les routes (même la 1, la principale qui fait le tour de l’île) peuvent être pleines de neige, de pluie, de glace … ou de tout ça à la fois ! Le nombre de voitures dans le fossé que nous avons croisés tout au long de notre voyage a d’ailleurs été plutôt impressionnant ! Ajoutez à ça les grosses bourrasques de vent qui soulèvent les tas de neige sur la route et vous comprenez vite pourquoi les 4×4 sont très souvent recommandés pour un voyage en Islande l’hiver.

Qui plus est, les routes sont rarement déneigées, et puis ça devient carrément du pas du tout déneigée dès qu’on quitte la route principale ! Quatre roues moteurs ne sont alors pas de refus !

La conduite est-elle difficile ?

Le tout, c’est d’être en confiance quel que soit le temps, et d’adapter sa vitesse ! Ça paraît tout bête comme ça, mais c’est vrai. Si vous sentez que c’est la tempête, ralentissez. D’ailleurs, pour la petite astuce, vous remarquerez vite que quand la conduite devient plus dangereuse, aucune voiture ne roule plus au-dessus de 50km/h (voire moins) sur des routes en principe à 90. Les 4×4 sont toujours équipés de pneus neige cloutés alors vraiment, si votre vitesse est adaptée, tout devrait bien aller !

Budget de location

Pour 11 jours de location, nous en avons eu pour 600€ environ, assurances complètes incluses ! Le site Guide to Iceland est un comparateur islandais bien intéressant, bien fait et très fiable pour la location de voiture. En passant par Guide to Iceland, nous avons loué notre Dacia Duster chez
Northern Lights Car Rental, mais après avoir farfouillé un peu, je pense que toutes les compagnies proposées sont relativement sérieuses !


Nb : je ne savais pas, mais les cartes visa gold/premier ne couvrent pas les locations de 4×4 quand les 4 roues sont motrices ! À bon entendeur !

L’hébergement en Islande

En été, l’idéal, et le plus économique s’avère le camping ! En hiver, quand les températures tournent autour de -10°C, il s’avère tout de suite beaucoup moins fun !

Pour faire simple, nous n’avons jamais vraiment réservé très en avance pour la période mi-janvier/mi-février (la veille pour le lendemain, excepté pour Reykjavik). Nous avons comparé sur Airbnb et Booking pour trouver les auberges de jeunesses /Guesthouses/chambres les moins chères. Toujours avec un critère primordial : la possibilité d’avoir une cuisine pour pouvoir se préparer des petits repas soi-même, aussi simples soit-ils.



À Reyjkavik, le Thor GH est parfait ! Emplacement de rêve, personnel ultra-sympa, le tout dans un immeuble ultra-cozy.

Près de Myvàtn, c’est le Storu Laugar, situé à une vingtaine de minutes de la ville que je vous recommande absolument ! Vous logerez au milieu d’une écurie avec des chevaux islandais tout ce qu’il y a de plus mignon et surtout, profiterez du bain chaud naturel, tout en admirant les aurores boréales danser au-dessus de vous !! Et en plus, le petit déj est inclus !

Économiser sur la nourriture

Ce n’est plus une surprise, l’Islande est un pays qui n’est pas vraiment bon marché. Alors qu’il est difficile d’économiser certains aspects d’un tel voyage (le logement en hiver, le 4×4 ou l’essence), la nourriture s’avère LE moyen pour essayer de sauver un peu d’argent, les restaurants étant très chers.

Alors essayez autant que possible de préparer vos repas vous-mêmes, en faisant des arrêts dans les supermarchés, notamment les fameux Bonùs, considérés comme les moins chers du pays !

Quoi comme tenue !?

Il fait froid alors le mieux, c’est de prendre toute votre panoplie tenue de ski ! Manteau chaud, bonne chaussures, gants, bonnets, superposition de couche sur couche sur couche … et tout le tralala !

Les crampons sont-ils vraiment nécessaires ?
Selon mon avis personnel, pas vraiment, sauf si vous souhaitez vraiment vous éloigner des attractions principales. Nous n’avons jamais ressenti le besoin de chausser les crampons durant notre séjour en Islande, et pour les moments où ça glisse un peu, les infrastructures permettent de s’agripper bien fort !



Voir les fameuses aurores boréales en hiver

En hiver, les aurores boréales font partie des raisons qui rendent l’Islande si attrayante. Et si le ciel est dégagé et que vous vous éloignez de la pollution lumineuse (certes, il n’y en a pas beaucoup en Islande, je vous l’accorde), il est presque certain que vous apercevrez ces vagues vertes onduler dans le ciel ! Couvrez-vous bien et le pire que vous pourrez avoir, c’est de « seulement » voir le ciel parsemé de milliers d’étoiles et même la voie lactée ! On a connu pire non !!?

Pour suivre les conditions et la météo des aurores boréales en Islande, voici LE site qu’il vous faut consulter : Aurora Forecast. À partir de l’indice 2, vous avez toutes les chances de votre côté !

Retrouvez aussi toutes les infos d’itinéraire ici.

 

À bientôt, pour une prochaine destination !

Laisser un commentaire