Choisir son compagnon de voyage : quelques conseils

Catégories Préparatifs, RÉFLEXIONS

Partir en voyage avec un ami, un membre de sa famille ou son amoureux, ça donne envie: découvrir, s’émerveiller, partager avec quelqu’un, être rassuré … et c’est essentiel à certains d’entre vous qui ne se verrait pas partir seul. Pourtant, même si on se connaît depuis longtemps, ce n’est pas toujours évident:  se retrouver en voyage, ce n’est pas se retrouver dans la vie de tous les jours. C’est la personne avec qui tu vas clairement passer la plupart de ton temps. Alors, dans ce contexte différent et particuler qu’est le voyage, autant être sûre de toi !

Partir en voyage avec quelqu’un, c’est aussi un bon moyen de tester sa relation. Certaines n’y survivent malheureusement pas, mais les autres s’en sortiront largement renforcées !

compagnon

Pour t’aider dans la recherche de ton (ou de tes d’ailleurs) compagnons de voyage idéal ou te conforter (ou pas) dans ton choix, voici quelques éléments qui me semblent essentiels.

Avant le départ

La moitié du bon déroulement de la suite de votre voyage se passe ici. Membre(s) de la famille, ami(s)-e(s) ou amoureux(se), voici quelques éléments sur lesquel il faudra se mettre d’accord. Ces petits conseils peuvent sembler tout bête comme ça mais forcez-vous à les appliquer … vraiment, et sincèrement !

Ainsi par exemple, te forcer tout le long du voyage pour faire plaisir à l’autre ne servira vraiment à rien, si ce n’est à te sentir frustré pendant le séjour. Parce qu’un voyage, ça se partage à deux et qu’un voyage vous fera vivre des moments  vraiment supers …à condition que chacun d’entre vous se sente complètement épanoui ! De plus, voyager, c’est un investissement, et c’est aussi ton aventure à toi, même si vous êtes deux à la vivre.

Le budget

Élément essentiel de votre prochaine aventure : les sous-sous ! Oui, parce que si vous n’êtes pas dès le début d’accord sur la somme à dépenser, des tensions risqueront vite d’apparaître. Dès le début, mettez tout sur la table : quelle somme voulez-vous dépenser au total ? Au maximum ?

tenten.jpg
Le type de voyage

Une fois le budget estimé, discutez du type de voyage que vous envisagez, et soyez honnêtes, c’est important. Une fois lancés, avec la fatigue, les trajets, etc. vous n’aurez peut-être plus vraiment envie de vous forcer tous les jours. Cela implique deux réflexions précises :

1. Comment veux-tu voyagez ? J’entends par-là es-tu plutôt en mode « routard » et dépenses au minimum ou plutôt à l’inverse « vacances » et plaisir avant tout ? Ou un mélange des deux ! Resto tous les jours, petits stands au marché ou juste cuisine à l’auberge ? Penses aussi au logement envisagé : est-ce que le camping et les auberges de jeunesses te conviendrons tous les jours ? Si ton ami veux voyager en backpack mais que tu n’en as pas envie, dis-le ! Dormir tous les jours en dortoirs, faire du camping … Si c’est pas ton truc ou que tu n’es pas habitué, ça va vite devenir l’enfer.

compagnon 3

2. De quoi as-tu envie pour ce voyage ? Plage, montagne, villes ? Nature ou musées ? Recherches-tu plutôt le calme, la fête ou l’aventure ? As-tu envie d’aller à la rencontre des locaux ? As-tu envie de bouger tous les jours ou plutôt de prendre ton temps (d’ailleurs à ce propos, cet article t’aideras peut-être à choisir entre les deux) ?

Le choix de la destination

Grand moment dans vos préparatifs : le choix de la destination ! À partir de ce moment, on peut vraiment rêver … et se projeter.

Les deux derniers points vous permettrons déjà d’y voir plus clair : le budget vous aidera à savoir si vous pouvez vous permettre d’aller loin ou non, en considérant notamment la manière dont vous avez choisi de voyager. Et vos envies réduiront bien votre champ de recherche : plage, montagnes, jungle, ruines anciennes … notamment si vous êtes déjà d’accord sur la région du monde que vous voulez explorer !

compagnon 2

Surtout surtout, mettez-vous tous d’accord sur le choix de la destination et sur l’itinéraire que vous voulez suivre. Il y a tellement d’endroits à visiter dans cette grande Terre que vous trouverez forcément un endroit qui vous conviendra bien à tous.

Faire une petite introspection préliminaire sur soi-même

Fais un petit travail sur toi-même. Avoir conscience de tes forces mais aussi de tes défauts vous sera bien utile à chacun … Tu te contrôleras certainement davantage en en ayant connaissance. Fais aussi part de ces réflexions à ton futur compagnon de voyage, cela lui évitera bien des mauvaises suprises. Forcément, il aura une meilleure réaction face à tes petits soubre-sauts puisqu’il ne sera pas prit au dépourvu.

sajama-2

En un mot, si tout est bien clair par avance entre vous, les frustrations seront évitées !

Pendant le voyage

Trouver le bon compagnon de voyage et vous mettre d’accord sur son déroulement pendant les préparatifs ne suffisent pas forcément. Durant votre aventure, quelques petites règles sont primordiales pour que tout se passe bien … et ce, même si vous vous entendez parfaitement !

compagnon 1
Laissez-vous de l’indépendance

En voyage, on vit constamment avec l’autre … À chaque moment de la journée (réveil, repas, rando, visite, transport …) ! Vous serez, forcément tout le temps ensemble et inévitablement, tu vivras aussi toutes les émotions du voyage aux côtés de ce compagnon. Des supers moments, inoubliables, mais aussi des supers « craquage »: blues, fatigue, irritation … Tout un apprentissage sur l’autre, qui renforcera inévitablement vos liens. Mais parfois, tout cela demande une certaine retenue et un contrôle de soi, c’est évident, et c’est normal !

oslo-1
Theodor Kittlesten, Soria Moria slott, National museum d’Oslo

Laissez-vous de l’espace et du temps pour vous recentrer sur vous, et sur vos envies du jour. Profitez-en pour, chacun de votre côté faire ce qui vous tente le plus … et justement ce qui tentait peut-être moins votre compagnon d’aventure.

Le partage et la discussion … souvent !

Pendant toute la durée de votre voyage, ne gardes pas tes sentiments pour toi, qu’ils soient positifs … ou négatif ! Si quelque chose t’ennuies ou t’énerves, que tu ne te sens pas à l’aise quelque part, qu’il y a quelque chose que tu n’as pas/plus envie de faire, n’hésites pas à en faire part à ton compagnon et ce, le plus rapidement possible. Laisser le tout mijoter en soi ne sert à rien, si ce n’est d’aggraver la situation … et les tensions entre vous. Ce que tu souhaites bien évidemment éviter !

Et à l’inverse, dans les supers moments que vous vivrez, partages aussi avec celui/celle qui t’accompagnes, c’est tellement unique de partager des instants comme ceux-là. Cela ne fera que renforcer votre complicité pour la durée du voyage et pour la suite de votre relation une fois de retour !

mer-morte-3

En fait, je crois bien que le secret c’est de savoir et pouvoir équilibrer compromis et envies de chacun. Partir avec un compagnon de voyage, à la fois ami et confident est quelque chose d’unique à vivre, et qui vous liera de manière très spéciale. Forcément il y aura des disputes et des moments moins drôle, mais c’est aussi ça la règle du jeu. Crois-moi, ils seront vite oubliés au profit des souvenirs inoubliables que vous allez créer. Et finalement, c’est ceux-là qu’on garde bien ancrés en nous !

parc 4

Alors, avec qui partiriez vous ? Des retours d’expériences ?

0 commentaire sur “Choisir son compagnon de voyage : quelques conseils

  1. Ha ha ça me fait penser à un ami… un vrai rapiat !!!! Il ne jure que par le couchsurfing (ou s’incruster chez les gens), et l’hôtel ouhlalalaalaaaaa jamais de la vie attends, faut payer quoi !!!! Puis pour les restaus ou les verres, il est capable de faire des kilomètres pour comparer les prix (quitte à nous foutre la honte devant les serveurs)… Et en plus, pour ne pas se taper l’essence et les péages, il impose toujours à quelqu’un d’autre de faire le chauffeur, sans proposer sa participation financière !
    Je ne suis jamais partie plus de 3 jours avec lui donc je n’ai jamais vraiment fait les frais de sa radinerie, mais il a des amis qui ne veulent plus du tout de lui en vacances !

    Par contre, je ne suis pas entièrement d’accord avec Line, du moins pas toujours 😉 Je suis une couche-tard lève-tard, et quand je pars en vacances avec des amis, je leur dis toujours de ne pas hésiter à me réveiller le matin, je m’adapte 😉 Bon c’est sûr que c’est plus agréable de descendre déjeuner à 8-9h tranquillement, mais si la majorité préfère descendre à 7h30, je m’adapte sans râler. Au pire, je mets 30 ans pour sortir du lit lol !
    Après, je sais que quand je voyage avec ma mère, c’est: debout à 7h, 4 visites le matin, 4 visites l’aprèm, pas le temps d’aller boire un verre au milieu « retiens-toi »… mdrrrr !!! C’est moins mon rythme, mais bon, sur 4-5 jours c’est vivable. Au contraire, avec mon père, on descend pas petit-déjeuner avant 9h, une visite le matin, on boit un truc, une visite l’aprèm, on boit un coup, on se promène, et il faut que je ralentisse parce que je marche trop vite mdr !!!
    Et avec mes amis, c’est un mélange des deux (sauf Mister rapiat, qui déniche des trucs gratuits pour lui lol) 😉 ça dépend du temps qu’on a devant nous en fait 😉

    1. Olala je te réponds en retard !! Mais je dois t’avouer que ton commentaire sur ton ami radin m’a bien fait rire ! Quel galère, ça peut vite devenir l’enfer … Comme quoi ! haha

      A propos du rythme, je suis un peu comme toi aussi : grosses grasses mat en temps normal mais en voyage … je m’adapte et j’ai moins de mal à me lever ! Après, les matins où je dors et où une amie veut absolument se lever tôt eh bah … c’est le moment de prendre un peu d’indépendance et on se retrouve juste un peu plus tard 🙂

Laisser un commentaire