Découvrir les chutes du Niagara en hiver : magique et féérique

Catégories Canada, CARNETS DE VOYAGE

Les Chutes du Niagara … Un grand classique lorsque l’on est en visite sur la côte est canadienne, ! Qui n’a jamais rêvé de voir ces mythiques chutes, connues dans le monde entier au moins une fois dans sa vie ? À cheval entre le Canada et les États-Unis, il existe d’ailleurs un gros débat pour savoir de quel côté de la frontière les chutes sont les pus belles ! Sans être influencée par l’amour que je porte à ma terre d’accueil, je dirais que les plus belles sont bien celles qui se trouvent du côté de l’Ontario …

niagara-5
iconmonstr-car-2-240

Je profite d’un week-end libre de janvier pour aller visiter ces fameuses chutes du Niagara, à près de 7h, tout de même, de route de Montréal !

L’arrivée sur la ville de Niagara, une grosse déception

Je n’avais pas d’idée prédéfinie sur ce à quoi pouvait ressembler Niagara Falls (et pour dire, je ne savais même pas avant de préparer cette excursion qu’il y avait une ville autour des cascades).

ville-1

Et que dire de cette ville ! Sans charme, sans âme … Ça donne vraiment l’impression que Niagara a été construite de toute pièce uniquement pour profiter de la célébrité des chutes à proximité ! Les rues sont immenses et vides d’authenticité. Il n’y a que des boutiques, hôtels et des restos, si bien que l’on se demande finalement s’il y a quand même des maisons pour les habitants (et s’il y a vraiment des habitants d’ailleurs). Le « centre » est à l’image de cette ville : casinos, attractions et lumières clignotantes à gogo !

ville
Les chutes du Niagara côté Canadien

À peine débarqués à Niagara, nous posons nos bagages à l’hôtel et courrons vers les chutes, bataillant avec le soleil pour tenter d’y arriver avant qu’il ne se couche. C’est plus ou moins chose faite … et c’est sous ces teintes de couleurs rosées et orangées que je découvre pour la première fois ces imposantes chutes qui m’avaient tant fait rêvées !

niagara

Elles sont là, déversant ce débit incroyable d’eau, d’un bleu sombre qui contraste parfaitement avec toute cette neige d’un blanc immaculé qui les entoure. Le bruit est assourdissant tellement ces cascades sont puissantes ! À cause du froid, elles forment de grands nuages de brumes lorsque l’eau se déverse dans les bassins du bas. Au pied des chutes, des sculptures de glaces naturelles aux formes plus ou moins réalistes se forment grâce au contact de la brume et le froid …

Plus le soleil se baisse, et plus les couleurs s’intensifient, rendant l’ambiance encore plus surréaliste.

niagara-3
niagara-1

Nous prenons notre temps pour flâner sur les bords des chutes du Niagara … Il fait froid, mais c’est tellement beau ! Avec le froid et la neige, les éclaboussures supposées nous rafraîchir en été viennent créer une couche de glace sur tout ce qu’elles touchent. Les rampes des barrières, les arbres, et à la fin, même nos gros manteaux finissent eux aussi par être recouvert d’une couche de glace épaisse de quelques millimètres.

Quand la nuit tombe, un spectacle de lumières est projeté sur le flot des cascades. Le décor est féérique, l’endroit est magique (oui, je ne l’ai pas encore assez dit !) Nous rentrons à l’hôtel des étoiles plein la tête …

niagara-4
niagara-6
Les chutes du Niagara côté Américain

Le lendemain, on se lève et on ne chôme pas non plus  !

Direction donc, la frontière américaine pour explorer les chutes, du côté des États-Unis cette fois. Clairement, les chutes ne sont pas aussi impressionnantes car nous ne les voyons plus de face, mais seulement de côté.

parc
parc-2

Quoiqu’il en soit, c’est très sympa aussi de voir des deux côtés, pour avoir une vision d’ensemble sur tout le site des chutes du Niagara. Le bord américain possède aussi un très joli parc autour des cascades où il est agréable de se balader, au son du courant qui se déverse dans le vide. Avant de repartir pour le Canada, nous avons même droit à un l’apparition d’un arc-en-ciel au coeur des chutes … Magique !

parc-1
Pourquoi visiter les chutes du Niagara l’hiver ?

Vous aurez bien comprit que visiter les chutes du Niagara, en hiver, comporte son lot d’avantages. Déjà, il n’y a pas un chat ! Vous avez toutes les chutes pour vous tout seul : personne sur vos photos, personne pour vous gâcher la vue, personne pour vous bousculer, etc. et franchement, ce n’est pas négligeable.

niagara-7

Et puis, l’ambiance avec toute cette neige et cette glace qui entourent les chutes est vraiment particulière. On a vraiment l’impression d’être transporté dans un autre monde fait de magie et d’irréel ! Bon, c’est sûre qu’il faut pas trop craindre le froid. Mais bien équipés, je vous assure que vous n’y penserez plus ! 😉

À quelques kilomètres de Niagara Falls, le village de Niagara on the lake

Niagara on the lake, c’est ce petit village situé sur les bords du lac Ontario, à l’embouchure de la rivière Niagara qui mène plus loin aux fameuses chutes. L’architecture victorienne de ce village, construit au 19ème siècle est superbe. Il y a même un fort qui a anciennement servit à l’Empire britannique lors de la conquête du Canada qu’il est possible de visiter.

village

L’endroit, calme et enchanteur vaut carrément le détour si vous en avez l’occasion et la possibilité !

village-1
village-2

Les chutes du Niagara l’hiver sont vraiment incroyables ! Après les avoir visité ensuite en été, je peux vous assurer que le charme opère de manière tout à fait différente en hiver. Il y a beaucoup plus de magie quand toute la neige et la glace recouvrent le site.

Même si je dois bien avouer que quelle que soit la période de l’année, les Chutes du Niagara valent le détour !

niagara-8

adresses
iconmonstr-time-25-240

Travelodge Hotel Niagara Fall : pas forcément le plus bel hôtel, ni le moins cher. Il s’agit ici de faire un compromis qualité/prix. Les chambres sont bien entretenues et confortables, l’accueil est sympa et vous pourrez même profitez d’une piscine, d’un sauna, et du stationnement extérieur (moyennant un petit supplément; par contre, le petit déjeuner n’est pas inclus). L’intérêt principal est la proximité puisque vous êtes à 10 min des chutes à pied ! Les chambres les mieux placées ont même une vue sur ces dernières ! Comptez tout de même 60 $CA (42,50€ environ) pour une nuit en janvier (pour une chambre à lit double ou une chambre avec 2 lits queen).

iconmonstr-time-25-240

 La deuxième option serait de loger à Toronto, via Airbnb par exemple, et de faire ensuite le trajet jusqu’aux chutes. Comptez entre 1h30 et 2h de trajet.

0 commentaire sur “Découvrir les chutes du Niagara en hiver : magique et féérique

  1. Bonjour Marie et merci pour votre article!

    nous partons à quatre du 23/02/18 au 06/03/18, 2 adultes, une ado et un plus jeune (7 ans), pour visiter d’abord Montréal puis Québec, je n’avais pas l’intention de faire le détour depuis Montréal jusqu’aux chutes mais maintenant que je vous ai lu…

    Si vous avez des conseils d’itinéraire (je me demande si je ne devrais pas arriver du côté Ontario par Syracuse et faire la boucle par Toronto…) ou bien des adresses sympas hormis l’hôtel, je suis volontiers preneur.

    Encore merci pour ces photos!

    1. Bonjour !
      Contente que l’article vous ai plu et vous ai inspiré. C’est vrai que le point négatif est la distance de Montréal, surtout si vous avez l’intention de faire aussi Québec aussi. Je ne sait pas si c’est forcément avantageux de passer par les USA, le passage a la frontière peut être long et éprouvant et les chutes du côté américain n’amènent pas quelque chose de plus.

      Je partirai pour ma part pour un aller/retour, quitte à faire un détour par Ottawa si ça vous intéresse (même s’il n’y a pas grand chose a voir à part le Parlement). Passez une nuit à Toronto en airbnb, comme ça vous pouvez visiter un peu cette ville sympa et américanisée, c’est ce que j’ai fait la dernière fois que j’y suis retournée, et vous allez aux chutes le lendemain .

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions 🙂

Laisser un commentaire