Cette année, on part en voyage !

Catégories En voyage !, RÉFLEXIONS

Cet article est pour les voyageurs dans l’âme, qui veulent partir mais qui se mettent des barrières. Or, il est souvent facile de les dépasser: il faut aller au-delà, trouver des solutions et hop, on saute dans l’aventure ! Alors c’est parti, le défi cette année, on part (enfin, vous partez !) en voyage, quoiqu’il arrive ! Et on ne dis pas « la prochaine fois ! »

petra
Pétra, Jordanie. 2010

Voilà une petite liste (non-exhaustive), des excuses que j’entends trop souvent :

L’argent

Barrière souvent la plus difficile à outrepasser. Mais contrairement à ce que l’on pense souvent, pas besoin d’être milliardaire pour voyager. Déjà, pendant l’année, on se sert la ceinture pour remplir sa petite cagnotte voyage, il y a des priorités. Alors oui, c’est un choix : moins de sorties (de verres, de boîtes de nuit, de ciné, de concert ou que sais-je !), moins de restos, moins de shopping, de dépense surperflus … Et puis si on a la bougeotte, on reste à l’affut des petits bons plans : il y a déjà tellement de choses gratuites à faire !

Si possible, on remplit la cagnotte grâce à un petit job secondaire : à force de mettre l’argent des baby-sittings dans la boîte, nos économies vont forcément augmenter. Et aussi, on demande des sousous à la famille pour les grandes occasions (à Noël, à son anniversaire …), c’est pour la bonne cause !

Et puis, une fois sur place, on voyage en fonction de son budget : ce sera sûrement des dortoirs et pas des palaces, pas forcément d’eau chaude tous les jours, des repas prit dans les marchés ou les boui-bouis et pas au resto 3 étoiles, des trajets interminables en bus, et non en avion, pas beaucoup de souvenirs (matériel) à ramener, pas de verre de vin supplémentaire … Mais ce sera aussi sûrement des paysages à couper le souffle, des rencontres incroyables à n’en plus finir, des souvenirs extraordinaires et la fierté de pouvoir raconter ses exploits et ses aventures au retour…

Les fois où c’est plus difficile mentalement, on s’imagine ailleurs, nous on va partir en voyage et c’est la plus belle des récompenses. 🙂

koh-phi-phi
Koh Phi-Phi, Thaïlande. 2012

Le temps

Pas le temps d’aller en voyage ? Bouh, l’excuse la plus nulle qui soit ! Si vous n’avez pas le temps de partir des mois, qu’est-ce qui vous empêche de partir une semaine, quelques jours ou un week-end ? Pourquoi on a toujours cette idée d’imaginer qu’un voyage doit durer des mois : non, il commence en fonction de vos disponibilités. La façon de voyager est propre à chacun : si vous n’avez qu’une semaine dans l’année, vous choisissez une destination pas trop loin, le voyage ne commence pas forcément à l’autre bout du monde.

syrie
Mosquée des Omeyyades, Syrie. 2010

Le compagnon de voyage

Ça, ça été longtemps un de mes principaux problèmes : j’attendais après telle ou telle personne. Mais c’est toujours si compliqué d’être disponible en même temps, d’avoir les mêmes envies ou le même budget. Du coup, un jour, j’ai sauté le pas et je me suis décidée à partir toute seule (mais ça c’est pour un prochain article). Si vous n’en êtes pas encore là, il y a pleins de forums où trouver son compagnon de voyage parfait. Mais je suis sûre qu’en insistant, vous trouverez bien un ami (plus ou moins éloigné, c’est l’occasion de renouer des liens) ou un membre de votre famille avec qui vous pourrez partir ! S’il hésite et qu’il se trouvent des excuses, faites-lui cet article ! 😛

norvege
Norvège. 2011

L’organisation

Ici, je parle de deux formes d’organisation : régler les petits tracas de sa vie quotidienne avant de partir et organiser son voyage.
Les petits tracas de la vie quotidienne se règlent vite : ne me faites pas croire que vous ne trouvez personne pour garder votre maison ou votre animal de compagnie ? Il y a toujours un ami ou un membre de la famille d’accord pour  !

L’organisation du voyage, c’est autre chose … Pour un novice, c’est toujours difficile de savoir par où commencer. C’est sûre, ça prend du temps, mais je pense que le début d’un voyage commence toujours comme ça. Une fois la destination choisie, on prend un moment, on allume son ordinateur et on s’y met ! Cherchez les points d’intérêt du pays ou des alentours où vous vous rendez. Explorer les photos, les blogs, les guides … Une fois les points d’intérêts choisis, on estime le temps qu’il faut passer à chaque endroit, en fonction de ce qui a été lu, et on essaie de voir comment relier chaque endroit. Alors c’est sûre, il faut estimer les coûts de ce qui vous correspond le plus au niveau budget et temps : l’avion, le bus, le train, la voiture … Une fois tout cela fait, reste plus qu’à regarder les hôtels ! A réserver à l’avance pour les plus stressé ou en haute saison. Sinon, faites seulement une petite liste et on improvise une fois sur place !

Ça demande du travail mais c’est sacrément chouette ! Cette première exploration est comme une initiation à votre voyage à venir : il développe votre imaginaire, augmente votre excitation … Et rend l’attente moins insoutenable !

Si là encore, vous vous sentez dépasser par tant de travail, ne le voyez pas comme un empêchement de voyager ! Même si je ne suis pas forcément fan, il y a toujours moyen de passer par des agences de voyages, sur mesure ou non (si oui la part du budget voyage sera forcément plus élevée). Et vous pouvez toujours me demander quelques conseils, je me ferais un plaisir de vous aider ! 🙂

article
Ladakh, Inde. 2012

La destination

Le choix de la destination va prendre en compte quelques paramètres : ses envies, déjà, mais aussi le budget et le temps dont vous disposer.
Une chose à garder en tête : voyager, ce n’est pas forcément partir à l’autre bout du monde. Il y a déjà tellement à faire et à découvrir à proximité ! Mais si, cherchez bien 😉

Et on adapte aussi en fonction de son expérience : ce n’est pas la peine de vous aventurer au fin fond de je ne sais quel pays si c’est votre premier voyage. Pour ma première expérience de voyage avec une amie, nous avions décidé de faire du stop dans le pays ! La question était de savoir où ! Nous nous sommes finalement accordées sur la Norvège, pays plus « sûr » pour un premier voyage en stop, et c’était une bonne façon de rassurer nos proches.

new-york
New-York, États-Unis. 2015

Et surtout, on ose !

Il n’y a pas de « modèle-type » de voyageur, chacun explore le monde en fonction de sa personnalité. Comment le voyage ne pourrait-il pas être fait pour tous, quand il s’agit de s’ouvrir sur le monde et les autres ? Alors, on ne dit plus « je ne suis pas capable » ou « ce n’est pas fait pour moi » ! Tout est question de faire les bons choix, et de ne pas se forcer à aller à tel ou tel endroit, avec telle ou telle personne. Prenez le temps d’exporer la blogsphère pour vous familiariser avec votre prochaine destination si vous n’êtes pas très à l’aise. Comme ça, moins de surprises !

On arrête de toujours reporter à plus tard ! C’est maintenant, pourquoi vouloir toujours retarder, vous irez ailleurs plus tard. Et puis, sans vouloir être pessimiste, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Pour vous, qui dit que vous aurez autant de temps, de liberté … Mais aussi parce qu’on ne sait pas ce quelle sera la situation du pays dans plusieurs années. Enfin, si on avait reporter sans cesse notre voyage en Syrie en 2010, on n’y serait clairement jamais allés !

Enfin, on arrête de croire que c’est plus dangereux ailleurs. Tout dépend toujours de votre comportement ! Gardez vos précautions de bases : surveillez vos affaires, ne sortez pas seule la nuit, n’allez pas dans des endroits considérés dangereux, surtout quand ça l’est aussi par la population locale, etc. Les mêmes précautions que chez nous quoi.

Ce ne sont que des excuses !

taj-mahal-2
Taj Mahal, Inde. 2012

Bon, bah je pense que c’est pas mal tout. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer et … Oser ! Cette année, on part en voyage, vous n’avez plus d’excuses.

 

 

0 commentaire sur “Cette année, on part en voyage !

Laisser un commentaire